Germain : L'homme de l'ombre du GYM

le
0

Grâce à sa victoire contre Saint Etienne (2-0), Nice est assuré d’être européen la saison prochaine. Et si Ben Arfa rayonne, son compère d’attaque Valère Germain réalise aussi une saison de premier plan.

Pour leur dernier match à l’Allianz Rivera, les hommes que Claude Puel ne pouvaient pas rêver meilleure fin. Même si face à un concurrent direct à l’Europe, les Aiglons ont dû attendre les dernières minutes pour faire la différence par l’intermédiaire de Valère Germain. Si la recrue phare de cette saison se nomme indéniablement Hatem Ben Arfa, le président Jean-Pierre Rivère a décidément eu le nez creux en obtenant le prêt de l’attaquant monégasque de vingt-six ans. Après deux saisons à jouer les utilités sur le Rocher (neuf buts sur les deux exercices parmi l'élite), celui qui était barré par Radamel Falcao ou encore par Dimitar Berbatov a quitté son club formateur pour le voisin historique. Bien lui en a pris puisqu’il réalise tout simplement la meilleure saison de sa carrière, Ligue 1 et Ligue 2 comprise.

Batman et Robin niçois

Discret de nature, le natif de Marseille fait son bout de chemin dans l’ombre de « HBA ». Grâce à son doublé en trois minutes face à Sainté (86eme et 89eme), l’ancien international Espoirs français pointe maintenant à quatorze unités en championnat, à seulement trois buts de son compère d’attaque (17). Un duo qui s’entend à merveille et qui est impliqué sur 42 des 55 buts niçois cette année... Une réussite qui plaît évidemment à leur entraîneur qui n’a pu cacher sa satisfaction de voir son numéro 28 briller au meilleur moment de la saison. « C’est bien ce qu’il a fait ce soir, a expliqué Claude Puel à l’issue du succès face aux Verts. Avant ses buts, il a eu des opportunités. Il a fait quelques ratures sur des remises mais il a su rester concentré et avec beaucoup d’abnégation, il a mis ces deux buts. » Deux buts qui font énormément de bien aux Azuréens qui pourraient disputer la troisième place à Monaco, la qualification européenne étant désormais assurée.

Un avenir en suspens

En effet, si Nice gagne à Guingamp et que Monaco réalise une contre-performance contre Montpellier, les coéquipiers de Nampalys Mendy se qualifieraient pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Un sacré dilemme pour Valère Germain qui n’est pour le moment que prêté sans option par l’ASM. Un retour en Principauté n’est donc pas à exclure pour le joueur comme il l’a déclaré après le match contre l’ASSE. « Personnellement, c’était important de bien finir. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir mais si c’était mon dernier match, en tout cas, je l’aurais bien réussi. J’étais vraiment très heureux pour toute l’équipe qui le mérite et qui tire dans le même sens depuis le début de saison. C’est vraiment une soirée parfaite. » A confirmer la semaine prochaine sur la pelouse de Guingamp pour ce qui pourrait être la der' avec l'OGCN.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant