Gérard Longuet décroche le Grand prix humour et politique

le
0
Gérard Longuet décroche le Grand prix humour et politique
Gérard Longuet décroche le Grand prix humour et politique

L'ancien ministre de la Défense Gérard Longuet a remporté, lundi, le grand prix du Press Club, Humour et Politique pour une pique sur le mariage gay et le chef de l'Etat. «Hollande est pour le mariage pour tous... sauf pour lui», est la phrase qui a valu au sénateur de la Meuse d'être le vainqueur de l'édition 2013 de ce prix créé en 1988, décerné par un jury de journalistes et d'humoristes.

Copé et Roméro également distingués

Le président de l'UMP Jean-François Copé est également bien distingué avec un Prix Spécial du Jury pour sa petite sortie: «A l'UMP, nous apprenons la démocratie. C'est assez nouveau». Jean-Luc Romero, conseiller régional PS d'Ile-de-France, très en pointe pour soutenir la loi Taubira sur le mariage pour tous est couronné par un Prix des internautes, pour : «Un gay qui vote à droite, c'est comme une dinde qui vote pour Noël».

Pour cette édition, deux prix de l'encouragement ont été créés. L'un pour Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé, ayant déclaré «Il y a quand même des médicaments qui soignent !», et l'autre à Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l'Assemblée Nationale, pour avoir dit «J'étais aux Baumettes. J'en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais». Le jury, précise le communiqué officiel, «a tenu à offrir un Prix-Nocchio à l'ancien ministre socialiste Jérôme Cahuzac pour son interrogation: «Pourquoi démissionner quand on est innocent?».

Jean-Luc Mélenchon, auteur du tweet de l'année

Autre innovation du cru 2013, des récompenses pour des tweets politiques. Le Grand prix revient à l'incontournable Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, avec son tweet «Je suis plus nombreux que jamais».

Je suis plus nombreux que jamais ! > http://t.co/YkbHe3Ay? Jean-Luc Mélenchon ! (@JLMelenchon) January 9, 2013

Et un prix spécial du jury à Christophe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant