Gérard Larcher : «Nous devons mieux préparer les municipales»

le
0
INTERVIEW - Le sénateur UMP des Yvelines appelle ses collègues à «refuser le déclin» du Sénat.

LE FIGARO.- Quelle appréciation portez-vous sur la place du Sénat depuis l'élection de François Hollande?

Gérard LARCHER.- Le président de la République se désintéresse du Sénat, et il ne le cache pas. Voilà quinze ans, Lionel Jospin avait dit que la Haute ­Assemblée était une «anomalie démocratique». C'est désormais, pour le gouvernement, un passage obligé mais de peu d'importance. Jean-Marc Ayrault utilise la procé­dure accélérée pour chacun des textes clés. Le Sénat se voit tout imposer par l'Assemblée, même lorsque le sujet concerne les collectivités territo­riales. Jamais on n'avait vu aussi peu d'amendements de la Haute Assemblée retenus dans les lois adoptées. Bref, l'exécutif est en train d'accréditer l'idée que le Sénat ne plus sert à rien.

Les deux assemblées sont à gauche actuellement. N'est-il pas inévitable que ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant