Gérard Férey, grand architecte de la matière

le
0

La médaille d'or du CNRS, attribuée ce jeudi au chimiste Gérard Férey, 69 ans, récompense un parcours scientifique exceptionnel et une personnalité hors du commun. «L'important dans la vie, c'est de faire de beaux enfants, car c'est grâce à eux que l'on peut espérer survivre à nos existences éphémères», a confié à la presse ce professeur émérite de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) et membre de l'Académie des sciences. Si l'on en juge par sa prolificité de chercheur, Gérard Férey, qui a par ailleurs un fils et deux petits-enfants, a, d'ores et déjà, gagné son billet pour l'éternité!

En quarante ans de carrière, ses travaux sur les minéraux fluorés et surtout sur les «solides poreux hybrides» dont il est le grand architecte avec son équipe de l'institut Lavoisier (CNRS-UVSQ), lui ont valu de publier la bagatelle de 516 articles scientifiques qui ont été cités au total plus de 16.000 fois. «Gérard Férey est le deuxième

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant