Gerard Deulofeu, l'Evercarton

le
0
Gerard Deulofeu, l'Evercarton
Gerard Deulofeu, l'Evercarton

Formé au Barça, Gerard Deulofeu a dû quitter l'Espagne pour enfin montrer son meilleur visage. Et forme désormais avec Lukaku un des duos les plus prolifiques du Royaume.

Le duo Mahrez-Vardy a de la concurrence. Du côté d'Arsenal d'abord, ou Özil abreuve Giroud toutes les semaines, avec déjà six passes décisives pour l'international français. À Everton aussi, où Gerard Deulofeu a fait de Romelu Lukaku son partenaire particulier. L'ailier espagnol est devenu titulaire sur les bords de la Mersey, après un prêt peu concluant à Séville l'an dernier. Promesse de la Masia, le Catalan a dû s'éloigner de son club de cœur pour enfin briller au haut niveau. Avec une petite clause de rachat que Roberto Martínez pourrait regretter.

Gerard "Dieu l'a fait"


Deulofeu ne s'est jamais imposé au FC Barcelone. Quelques apparitions, puis un premier prêt à Everton, peu concluant. Avant d'atterrir à Séville, pour s'aguerrir définitivement selon les dirigeants du Barça. En Andalousie, le natif de Riudarenes joue, mais ne convainc pas Unai Emery. Lors d'une interview pour le Guardian, l'entraîneur espagnol double vainqueur de la Ligue Europa s'emportait contre Deulofeu : "Il a des qualités incroyables, mais beaucoup de défauts. Dans le un-contre-un, il n'y a pas meilleur. Mais pour le faire jouer avec ses coéquipiers, c'est plus compliqué. Il n'a pas atteint sa maturité. Il n'a pas non plus la capacité de se sacrifier sur le terrain." Et d'ajouter : "Je lui ai déjà dit. "Il y a des joueurs comme Iborra, Carriço, Vitolo qui méritent un contrat comme toi." Ce sont des gars qui ont moins de talent que lui, mais ils ont faim. Ils ont travaillé pour en arriver là." Comprendre, celui qui a fait toutes les sélections de jeunes de la Roja a un don, mais ne sait pas encore l'exploiter. Son nom, qui signifie "Dieu l'a fait" en catalan, était certainement un présage. Emery, conscient qu'il a un diamant à polir dans son effectif, lui offre quelques bouts de matchs. Et une affection toute particulière. Lors d'un match contre le FC Séville, le coach avait motivé le crack espagnol en lui arrachant le bras.

Youtube
Selons les médias espagnols, la relation entre les deux est turbulente. Finalement, le manque d'investissement aura raison de Deulofeu, qui retourne au Barça, sans les compliments : "Quand il aura plus…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant