Gérard Depardieu jugé pour conduite en état d'ivresse

le
0
GÉRARD DEPARDIEU JUGÉ POUR CONDUITE EN ÉTAT D'IVRESSE
GÉRARD DEPARDIEU JUGÉ POUR CONDUITE EN ÉTAT D'IVRESSE

PARIS (Reuters) - Gérard Depardieu ne s'est pas présenté vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris, où il a été jugé pour conduite en état d'ivresse en novembre 2012. Le jugement a été mis en délibéré au 21 juin.

L'acteur français, devenu citoyen russe, est retenu en Tchétchénie, où il tourne actuellement un film, a indiqué son avocat, soulignant que sa présence n'était pas obligatoire.

Le ministère public a requis à son encontre 4.000 euros d'amende et dix mois de suspension de permis de conduire.

"Les réquisitions sont relativement élevées, notamment en ce qui concerne l'amende, mais il est vrai que les magistrats sont censés prononcer des amendes qui sont proportionnées aux revenus et aux situations de fortune des personnes qui sont jugées, j'aurais mauvaise grâce à dire que Monsieur Depardieu est nécessiteux financièrement", a dit son avocat Eric de Caumont.

Arrêté après un accident de scooter en novembre dernier, Gérard Depardieu avait été contrôlé avec un taux d'alcoolémie de 1,8 g d'alcool par litre de sang.

De retour d'Ouzbékistan, il avait reconnu avoir consommé du champagne avant de prendre son avion pour Paris, tout en assurant n'avoir bu que de l'eau en vol.

Le parquet, qui a décrit vendredi un "dossier particulièrement simple", avec un homme "énervé", qui "sentait fortement l'alcool" lors de son interpellation, a dit regretter la nouvelle absence de l'acteur.

LA DÉFENSE PLAIDE LA NULLITÉ

Gérard Depardieu ne s'était pas présenté à deux reprises au parquet de Paris, où il aurait pu bénéficier d'une procédure de "plaider-coupable", et était absent lors de la première audience, renvoyée le 5 avril dernier pour des questions techniques.

Il travaillait à l'époque sur le tournage à New York d'un film d'Abel Ferrara sur l'affaire du Sofitel, qui a précipité la chute de Dominique Strauss-Kahn.

"C'est désagréable, quand un prévenu conteste les faits, de ne pas pouvoir lui poser de questions directement", a dit vendredi le vice-procureur Aurélia Devos.

Son avocat lui a répondu que l'absence de celui qu'il a qualifié de "monstre sacré de notre cinéma", était "envisagée, programmée et admise" par le tribunal. "Sa présence n'aurait pas changé grand-chose au débat", a-t-il dit à des journalistes.

Gérard Depardieu risque jusqu'à deux ans de prison et 4.500 euros d'amende.

Me Eric de Caumont a plaidé vendredi des recours en nullité.

Il a notamment estimé que son client s'était vu notifier ses droits de gardé à vue trop tôt, alors qu'il était encore sous le coup de l'alcool, et qu'on lui avait notifié son taux d'alcoolémie trop tard.

Le parquet a demandé le rejet de tous ses recours.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant