Gérard Dalongeville au tribunal

le
0
L'ancien amire d'Hénin-Beaumont est accusé de faux et usage de faux, de détournement de fonds publics et de favoritisme.

Après Jean-Pierre Kucheida, ancien maire de Liévin condamné la semaine dernière pour abus de biens sociaux, c'est au tour d'un autre ex-maire PS du Pas-de-Calais de passer devant les juges. Ce lundi au tribunal correctionnel de Béthune s'ouvre le procès de Gérard Dalongeville. L'ancien maire d'Hénin-Beaumont risque jusqu'à dix ans d'emprisonnement pour faux, usage de faux, détournement de fonds publics et favoritisme. À ses côtés, vingt autres prévenus, parmi lesquels son ancien premier adjoint Claude Chopin.

Au-delà de celui d'Hénin, mis en lumière par l'instruction, le procès révélera-t-il un autre système, celui du parti socialiste du Pas-de-Calais? «Toutes les affaires ont une dynamique propre. Il y a des évolutions, des incidents, répond Me Francis Terquem, l'avocat de l'ancien maire. Mais est-ce que cela conduira Gérard Dalongevi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant