Gérard Collomb (PS) garde la tête du Grand Lyon

le
0
Gérard Collomb a mené une campagne discrète pour ne pas voir la future métropole lui échapper.
Gérard Collomb a mené une campagne discrète pour ne pas voir la future métropole lui échapper.

Sans majorité, Gérard Collomb a réussi mercredi à se faire élire à la présidence du Grand Lyon. Une élection au premier tour en forme de victoire personnelle pour Gérard Collomb, qui n'a pu contenir une larme à l'annonce des résultats. Alors que la gauche ne dispose que de 77 sièges au sein du conseil communautaire, Gérard Collomb en a obtenu 92 dès le premier tour de scrutin, contre 58 pour l'UMP François-Noël Buffet. Le maire de Lyon a, à l'évidence, fait le plein des voix de gauche, mais il a aussi réussi à ratisser au centre et à droite, ainsi qu'auprès des maires des petites communes périphériques.Manifestement très ému, le nouveau président du Grand Lyon et futur président de la Métropole a salué "le rassemblement" qui lui a valu son élection et a invité ses initiateurs à poursuivre dans cette direction. "Nous aurons besoin de toutes les énergies, de toutes les sensibilités pour réussir la construction de notre métropole. Je sais qu'un tel rassemblement est possible parce que nous partageons un même sens des responsabilités, du service public, une même envie d'agir."De l'extrême gauche au centre droitCar pour gouverner cette future collectivité qui doit gérer 3,5 milliards de budget, Gérard Collomb ne disposera toujours pas de majorité et devra, dossier par dossier, composer avec le centre et la gauche. "Cette dynamique extraordinaire que nous avons impulsée sera observée, évaluée, jaugée, parce que c'est la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant