Gérald Darmanin (LR) : «Je préférais le Sarkozy de 2007 à celui de 2012»

le
0
Gérald Darmanin (LR) : «Je préférais le Sarkozy de 2007 à celui de 2012»
Gérald Darmanin (LR) : «Je préférais le Sarkozy de 2007 à celui de 2012»

NKM a démissionné, quatre nouveaux porte-parole sont nommés, Luc Chatel pourrait prendre plus de responsabilités. Et Gérald Darmanin a quitté la direction de parti Les Républicains, refusant de figurer encore dans le nouvel organigramme que Nicolas Sarkozy imagine ces jours-ci, comme une suite naturelle aux élections régionales et en vue de la primaire de novembre prochain. A sa demande, assure-t-il dans La Voix du Nord ce jeudi, Gérald Darmanin n'est plus secrétaire général adjoint aux élections. 

Le maire de Tourcoing, proche de Xavier Bertrand dont il a fait la campagne des régionales, et dont il défend de longue date la candidature à la primaire, se permet même de prendre ses distances avec Nicolas Sarkozy, dont il fut pourtant le porte-parole de campagne pour la reconquête de l'UMP à l'automne 2014. Ce poste avait été une opportunité pour les deux : en choisissant un jeune élu du Nord au langage moins langue de bois, l'ancien chef de l’État rafraîchissait son entourage ; en acceptant, le jeune homme, alors âgé de 32 ans, obtenait une fenêtre médiatique, qu'il n'a pas refermée depuis. L'intéressé minimise l'héritage. « J’ai été élu député quand il a perdu et maire quand il n’était pas président de ma famille politique. Je rends service mais je ne lui dois pas grand-chose », résume-t-il dans La Voix du Nord.

Gérald Darmanin, qui n'est plus député depuis début décembre, puisque nommé vice-président de la grande région Nord, chargé des transports et des relations internationales, préfère jouer totalement la carte Bertrand et le terreau régional. « J’ai toujours du respect et de l’attachement pour Nicolas Sarkozy. Mais nous avons eu après les régionales une discussion animée. Je lui ai dit que s’il avait été un grand président, je n’ai pas senti d’envie de Sarkozy pendant la campagne. Les gens en ont marre de la politique comme avant. Il faut qu’il change d’entourage et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant