Géorgie : quand le Parlement déménage

le
0
L'institution, qui est dominée par une nouvelle majorité, a été déplacée à Koutaïssi.

Ce dimanche, les 150 députés géorgiens se sont réunis sur fond de polémique pour la session inaugurale de l'Assemblée nationale, après la victoire surprise du Rêve géorgien, la coalition emmenée par l'oligarque Bidzina Ivanish­vili, lors des élections législatives du 1er octobre... Pour la majorité entrante, le nouveau Parlement, construit à Koutaïssi, la deuxième ville du pays, est une absurdité politique et budgétaire.

«Peut-être qu'en effet cela va trop vite, mais, vous savez, le président Saakachvili accélère le rythme pour répondre aux forces opposées à sa volonté d'imposer le progrès et les valeurs occidentales dans notre pays», justifie un proche du chef de l'État. «Il faut déconcentrer le pouvoir pour impliquer la population des régions dans notre vie politique. Le choix de Koutaïssi s'est imposé, car c'est une ville qui mourrait et dont le passé est marqué...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant