Géorgie : Kvirikashvili, le coeur d'un peuple

le
0
Géorgie : Kvirikashvili, le coeur d'un peuple
Géorgie : Kvirikashvili, le coeur d'un peuple

Leader et maître à jouer de la Géorgie depuis plusieurs années, Merab Kvirikashvili est un joueur attaché au maillot de sa sélection. Avant Argentine-Géorgie ce vendredi soir à Gloucester, portrait d'une star anonyme.

Le bras tendu, il tente d’attraper l’Irlandais qui file à l’essai. Un geste mi-héroïque, mi-anodin, symbole de la détresse du joueur géorgien sur le terrain. Ce joueur, c’est Merab Kvirikashili, un nom aussi compliqué à prononcer qu’à écrire. Joueur presque inconnu, il est l’arme la plus redoutable de son équipe, et ce depuis plusieurs années. Aussi, quand une arme, redoutable de plus, cherche à se raccrocher à ce qu’elle peut, même un maillot, la fin est proche. Kvirikashili est le joueur le plus expérimenté de sa sélection puisqu’il va disputer en Angleterre son quatrième Mondial. Maître à jouer de la formation du Caucase, l’ancien joueur de la Section Paloise est un buteur de qualité. Il détient d’ailleurs le record national de points marqués avec la Géorgie (644 points).

Quatrième Coupe du monde

À 31 ans, le natif de Tbilissi annonce la couleur à quelques semaines du début de la compétition : « La sélection, c’est vraiment important. Ces matchs, tu les joues avec le cœur. Au rugby, aimer le maillot que tu portes, c’est capital. » Pour son dernier grand rendez-vous international, Merab Kvirikashvili, alias « Meko », veut montrer au monde entier que la Géorgie ne sait pas façonner que des piliers durs au mal. Une preuve de plus qu’il se raccroche à ce qu’il peut. Et après une semaine de compétition son vœu est déjà quasiment exaucé. Contre les Tonga samedi, Merab Kvirikashvili a gagné son troisième match de Coupe du monde (après la Namibie en 2007 et la Roumanie en 2011). Le premier contre une nation mieux classée. Forcément, ça donne des idées…

Avec la collaboration du magazine OVALE

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant