Georges Vandenbeusch, un prêtre engagé

le
0
VIDÉO - Enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord du Cameroun, il avait été pendant neuf ans curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux.

Il avait rejoint le Cameroun il y a plus de deux ans. Georges Vandenbeusch, le prêtre français qui a été enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi à Koza, à trente kilomètres de la frontière nigérianne, officiait depuis août 2011 dans la paroisse de Nguetchewe. Il était rattaché au diocèse de Maroua-Mokola.

S'il savait qu'il vivait dans une zone classée rouge par le centre de crise du ministère des Affaires étrangères en raison des menaces terroristes, le curé avait toutefois choisi d'y rester en connaissance de cause, selon le député UMP Alain Marsaud, dont la Xe circonscription (Français de l'étranger) recouvre le Cameroun. C'est d'ailleurs ce que l'intéressé avait expliqué à TF1 en février dernier, après l'enlèvement de la famille Moulin-Fournier, libérée deux mois plus tard. Il assurait alors qu'il...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant