Georges Tron visé par une nouvelle plainte

le
0
L'ancienne attachée parlementaire du maire de Draveil, mis en examen pour viols, accuse le député de harcèlement moral. Avec une vidéo BFMTV

C'est un tournant dans l'affaire qui vise Georges Tron. Un de ses soutiens les plus fidèles vient de se retourner contre lui en l'accusant de «harcèlement moral ». Lucile Mignon, 41 ans, s'est présentée le 7 octobre d'elle-même à la PJ de Versailles pour déposerplainte contre le député, qui a démissionné en juin de son poste de secrétaire d'État à la fonction pubilque. Elle le connaît pourtant très bien, et depuis très longtemps : elle est en effet son ancienne assistante parlementaire et est toujours salariée de la mairie de Draveil, dont Georges Tron est le maire.

En juin, alors que son patron était mis en examen pour viols et agression sexuelles, elle avait passé 29 heures en garde à vue à le défendre. Mais aujourd'hui, elle se présente en femme brisée. «Je veux tout raconter. Je suis devenue gênante. J'ai été rétrogradée en mairie, effacée de l'annuaire de la municipalité, j'ai été placardisée. J'ai perdu ma dignité», dit-elle dans Le Parisien...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant