Georges Tron mis en examen pour viols

le
0
L'ancien secrétaire d'État, qui continue de contester les accusations portées à son encontre, a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire.

Après deux jours de garde à vue, Georges Tron a été inculpé pour «viols et agressions sexuelles en réunion» mercredi soir et laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Cette mise en examen ne concerne qu'une partie des faits allégués. Pour d'autres, le statut de témoin assisté - intermédiaire entre celui de témoin et de mis en cause - a été prononcé. Des crimes passibles de 20 ans de réclusion criminelle.

Son adjointe à la mairie de Draveil (Essonne) chargée de la Culture, Brigitte Gruel, qui a également connu 48 heures de garde à vue, a été mise en examen pour les mêmes faits. Tout comme Georges Tron, elle a été remise en liberté sous contrôle judiciaire. Les deux mis en examen ont interdiction de rentrer en contact avec les victimes présumées et les témoins déjà entendus par les enquêteurs.

Les deux juges d'instruction désignés ont suivi en grande partie les réquisitions du procureur d'Evry, Marie-Suzanne Le Quéau, pour qui les témoignages

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant