Georges Tron : «2011 sera une année de rétablissement»

le
0
Le secrétaire d'État à la Fonction publique, Georges Tron, était l'invité du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI».

Le secrétaire d'État à la Fonction publique, Georges Tron, est «attristé». Il l'a dit dimanche lors du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI». «Attristé» par le sondage Ifop-Paris Match-Europe 1 à paraître mardi, selon lequel 36% des ouvriers envisagent de voter pour Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle de 2012. «Il y a une catégorie de la population qui a le sentiment qu'elle paie toujours les pots cassés», admet Tron, en évoquant «l'inquiétude» et «la désespérance». Mais, ajoute-t-il, «tant sur le volet économique que social, la France a fait plutôt mieux que ses partenaires». Surtout, le gouvernement a su prendre, au début de l'année 2009, «un ensemble de dispositions pour compenser les effets de la crise». Sans compter que beaucoup des engagements de 2007 ont été tenus, même si, du fait des crises, «le quinquennat de Nicolas Sarkozy est un quinquennat improbable». Ces engagements tenus, c'est le minimum vieillesse, qui aura augmenté de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant