Georges Frêche, trublion de la gauche, est décédé

le
0
Le président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon, connu pour ses dérapages verbaux, est mort dimanche d'un arrêt cardiaque à l'âge de 72 ans. Avec vidéos INA.

C'est un homme coutumier de la provocation verbale, mais très apprécié dans sa région, qui s'est éteint dimanche. Georges Frêche, qui venait d'être réélu à la tête du Languedoc-Roussillon en mars, a succombé à une crise cardiaque à l'âge de 72 ans, a appris Le Figaro, confirmant auprès des proches de l'élu une information de Midi-Libre.

Classé divers gauche depuis son exclusion du parti socialiste en 2007 pour des dérapages verbaux, ce brillant orateur s'était fait réélire largement à la tête du conseil régional, à l'issue d'une campagne marquée par son bras de fer avec la candidate du PS Hélène Mandroux. Six ans après avoir ravi le Languedoc-Roussillon à la droite, cette victoire avait confirmé son statut de baron régional construit loin des cénacles parisiens allergiques à ses outrances verbales.

Un orateur apprécié des foules

Né le 9 juillet 1938 à Puylaurens dans le Tarn, fils d'un officier et d'une directrice d'école, Georges Frêche a é

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant