Geoff Thomas : "Étonnamment, les gens étaient heureux de revoir Lance"

le
0

Geoff Thomas, ancien international anglais rescapé d'une leucémie, est actuellement sur les routes de France pour sa grande opération "Le Tour – One day ahead". Objectif, effectuer toutes les étapes du Tour de France un jour avant les coureurs pour lever des fonds pour son association. En s'offrant en bonus la polémique de l'été, en invitant l'épouvantail Lance Armstrong à le rejoindre.

Comment vont les jambes après deux semaines de Tour de France ? Il y a eu des hauts et des bas. Et puis on a quand même souffert de la chaleur, les Pyrénées ont été très dures.
L'étape la plus difficile jusqu'à présent ? Si je me souviens bien, c'était la deuxième dans les Pyrénées.
Vous êtes accompagné d'une petite équipe, qui sont ces gens ? Oui, je ne fais pas ça tout seul ! Il y a de tout dans les gens qui m'accompagnent, il y a des chefs cuisiniers, des dirigeants d'entreprises, des hommes, des femmes. Ils ont tous trouvé le temps de s'entraîner pour préparer le Tour de France, ils sont vraiment incroyables !
Et sur la route, ça se passe comment ? On roule bien ! On a une moyenne de 28 kilomètres/heure, on fait des pauses quand il faut, le midi on s'arrête une heure pour manger, on s'attend les uns les autres. Même moi, il m'arrive de fatiguer. Il y a quelques jours, j'ai dû mettre le pied à terre et lâcher mon vélo un petit peu.
Vous avez obtenu des appuis du monde du football, d'anciens coéquipiers ? Oui, j'ai pas mal d'anciens joueurs qui me soutiennent, surtout de Crystal Palace (où il a joué de 1987 à 1993, ndlr). Mais aucun n'a voulu m'accompagner sur les routes ! C'est dur de les motiver pour monter sur un vélo, je crois qu'ils ont compris que c'était trop difficile pour eux !
Vous aviez déjà fait un Tour de France de ce genre il y a dix ans, pourquoi le refaire en 2015 ? Oui, je l'avais fait en 2005, mais c'était différent. Je venais à peine d'être guéri, et ça avait une vraie valeur personnelle. Là, en 2015, ça permet de fêter cet anniversaire, mais c'est aussi le début de quelque chose qui va grandir. J'ai pour objectif de récolter 1 million de livres, et on va essayer de le refaire au Tour 2016, puis chaque année. Et peut-être, un jour, faire des actions lors d'autres événements.







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant