Geodis propose de reprendre la Sernam, décision vendredi

le
0

PARIS (Reuters) - La filiale de la SNCF Geodis a maintenu son offre de reprise de la société de messagerie et de transport rapide Sernam, où plus de 1.400 emplois sont menacés, a-t-on appris mardi de source syndicale.

Le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine), après avoir réexaminé le dossier, a mis sa décision en délibéré à vendredi prochain mais il devrait accepter cette offre, qui est la seule à ce jour.

Geodis propose de reprendre 826 emplois. Les autres employés pourraient être reconvertis à la SNCF ou dans d'autres sociétés de la même branche professionnelle, a dit à Reuters Maxime Dumont, représentant CFDT de la branche transports, qui était présent à Nanterre.

Il estime que le gouvernement a joué un rôle pour pousser Geodis à revenir dans ce dossier, pour lequel son PDG Pierre Blayau avait initialement exprimé des réserves.

"Geodis y a été à reculons, mais bien évidemment il y a eu des pressions au plus haut niveau (...) On ne va pas s'en plaindre", a dit Maxime Dumont. Une réunion est prévue mercredi entre les syndicats et le ministre des Transports Thierry Mariani.

Ce dossier social fait l'objet d'une forte attention du gouvernement à 12 jours du premier tour de la présidentielle.

La Commission européenne a dispensé mercredi dernier un éventuel repreneur de la Sernam de rembourser 642 millions d'euros d'aides publiques qu'elle jugeait illégales.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant