Genzyme explore une nouvelle piste de rapprochement avec Sanofi

le
0
Selon le Wall Street Journal, la biotech américain Genzyme étudie un droit spécial en faveur des actionnaires. Une solution qui relancerait les débats, alors que l'offre de rachat lancée par Sanofi-Aventis, et jugée sous-évaluée par sa proie, expire le 10 décembre.

Le dossier entre le laboratoire Sanofi-Aventis et la biotech Genzyme n'est peut-être pas si bloqué qu'on ne le croît. À en croire le site Internet du Wall Street Journal , la pépite américaine envisage un rapprochement avec le géant français sous une autre forme que celle avancée plusieurs fois par Sanofi-Aventis ces derniers mois. À savoir une offre de rachat à 69 dollars par action Genzyme, soit 18,5 milliards de dollars, qui expire à minuit le 10 décembre prochain. Une offre jugée à plusieurs reprise comme largement sous-évaluée par Genzyme, qui réclame entre 84 et 89 dollars par action.

Après plusieurs semaines de blocage, le journal américain rapporte qu'un débat interne à Genzyme porte sur l'éventualité de recourir à un droit spécial pour les actionnaires appelé «contingent value right» (CVR), qui offre aux actionnaires une plus grande plus-value si la valeur du groupe racheté dépasse un seuil prédéfini.

À la recherche d'un compromis sur le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant