Gens du voyage : un maire vendéen ferme sa mairie pour protester

le
14
Gens du voyage : un maire vendéen ferme sa mairie pour protester
Gens du voyage : un maire vendéen ferme sa mairie pour protester

Les maires protestent de plus belle contre les installations illégales de campements gens du voyage. Après la démission de Christophe Priou, le maire de Guérande (Loire-Atlantique), à la suite à l'arrivée de centaines de caravanes sur des terrains de sa commune, c'est au tour du maire de Château-d'Olonne (Vendée), Jean-Yves Burnaud (divers droite), de manifester sa colère.

Il a décidé ce mercredi de fermer les portes de sa mairie jusqu'à jeudi soir pour protester contre la répétition de ces incidents, affirmant lors d'une conférence de presse que sa commune avait subi sept campements illégaux en deux mois. Les derniers en date : 80 caravanes lundi et une cinquantaine mardi, sur des terrains privés, selon Ouest-France.

«Ras-le-bol»

Des affiches indiquant «Ras-le-bol des stationnements illicites» ont été placardées sur les volets clos de l'édifice municipal. Entouré d'une trentaine d'élus et de citoyens, Jean-Yves Burnaud, arborant son écharpe tricolore, a affirmé être en règle avec la loi et disposer sur sa commune d'une aire de grand passage aux normes.

Des échanges, tendus à plusieurs reprises, ont alors eu lieu entre le petit groupe de personnes venues soutenir le maire et le pasteur de la mission évangélique d'une centaine de caravanes actuellement installée illégalement, Frédéric Dupille. Venu seul s'expliquer, il a indiqué que son groupe s'était installé dans un champ en sortie de village au lieu de l'aire de grand passage, parce que cette dernière était insalubre.

«Cette aire de grand passage, c'est une porcherie»

Selon un journaliste de l'AFP, l'aire, située à la sortie du village, recouverte d'une couche de broussaille piquante très sèche passée au rouleau, entraînant des risques d'incendie. Une benne à ordures à ciel ouvert dégage une odeur pestilentielle, et un petit groupe de gens du voyage installés sur place, en dehors d'une mission évangélique, a indiqué avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mercredi 17 juil 2013 à 21:44

    Ils s'y enracinent au frais du contribuable bien entendu.

  • 2445joye le mercredi 17 juil 2013 à 21:30

    M7403983: votre proposition est mal venue car il n'y a pas plus casanier que ces soi-disant "gens du voyage". Dès qu'il ont trouvé une ville où leur fournit un terrain, l'eau, l'électricité, des sanitaires, et l'école sur place de préférence, ils s'y enracinent.

  • M7403983 le mercredi 17 juil 2013 à 21:15

    2445joye : ne seriez vous pas un descendant de Robespierre ??

  • M7403983 le mercredi 17 juil 2013 à 21:12

    Pourquoi ne pas instaurer un impôt, ne serait-ce que minime, pour chaque Français , afin d'aider ces pauvres gens du voyage !! Enfin un peu de condescendance SVP !! Ils n'ont que peu de moyens avec leur 4x4 pour tracter leurs "petites" caravanes !!

  • 2445joye le mercredi 17 juil 2013 à 21:05

    Que de maires racistes et xénophobes dans ce pays ! Heureusement qu'il y a des associations comme SOS racisme pour y veiller et les faire traduire en justice.

  • M7403983 le mercredi 17 juil 2013 à 20:51

    Oui M169421 : je souscris tout à fait à votre analyse de cette triste situation. Notre pays devient une vraie poubelle !! Cela commence vraiment à sentir mauvais et en plus nous sommes obligés de payer pour cela !! Vivement que le chômage augmente encore ... comme cela, les Français sortiront peut-être de leur léthargie !! enfin, les Français, ce qu'il en reste !!

  • jbellet le mercredi 17 juil 2013 à 20:19

    y en a marre de ces profiteurs qui ne respectent rien! ils ne paient rien et on droit a tout y compris le minima vieillesse soit parfois autant que nos parents qui ont travailles 40 ans alors qu'ils n'ont jamais ni travaille ni cotisé

  • M169421 le mercredi 17 juil 2013 à 20:03

    la France est devenue la terre de tous, sauf des français qui n'ont eux, que le droit d'être taxés pour payer cette immigration non choisie (on est le seul pays au monde), à la limite de l'esclavagisme. Continuons! Le salut viendra quand les gens auront faim, et ça commence. Ils défileront au moins pour quelque chose.

  • M2280901 le mercredi 17 juil 2013 à 19:56

    savez-vous que les contribuables participent à l'achat de leurs caravanes ? le reste vient bien sûr du 'fruit' de leur travail ....

  • M8637171 le mercredi 17 juil 2013 à 19:51

    Oui birmon. les hommes politiques votent des lois sans rien nous demander. la démocratie doit évoluer et coller à la pensée du plus grand nombre après débats nombreux et contracdictoires argumentés de faits et d'études précis. Alors qu'aujourd'hui ils votent des lois souvent électoralistes et clientélistes qui vont à l'encontre de toute pensée logique.