Génocide au Rwanda : la France déclassifie des documents

le
0
Génocide au Rwanda : la France déclassifie des documents
Génocide au Rwanda : la France déclassifie des documents

Des chiffres effroyables. Le génocide rwandais a fait 800 000 morts en 100 jours au printemps 1994, essentiellement des Tutsis massacrés par des Hutus. Mardi, l'Elysée a déclassifié les archives de la présidence française de la République sur le Rwanda pour la période 1990-1995. Ce geste intervient le jour du 21e anniversaire du déclenchement du génocide, le 7 avril 1994.

La décision a été signée en présence de Dominique Bertinotti, ancienne ministre et mandataire des archives de la présidence de François Mitterrand (1981-1995). «Rien n'interdit plus la consultation de ces archives» qui seront ainsi à la disposition des chercheurs, des associations de victimes ou de la société civile, souligne la présidence française qui parle d'un «souhait de vérité». Dans quelque temps, précise-t-elle encore, d'autres archives seront déclassifiées, celles de l'Assemblée nationale et des ministères des Affaires étrangères ainsi que de la Défense, chacun allant «à son rythme».

Le Rwanda accuse la France de complicité

Les massacres au Rwanda avaient débuté au lendemain de l'attentat qui avait coûté la vie au président hutu Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994. Les relations entre la France et le Rwanda ont été plombées par une violente polémique autour du rôle éventuel des forces françaises dans le génocide. Elles ont même été totalement gelées entre 2006 et 2009. L'actuel président rwandais, Paul Kagame, accuse toujours la France de complicité dans le génocide, reprochant à Paris d'avoir soutenu le gouvernement extrémiste hutu qui avait déclenché les tueries. Mais Paris a rejeté à de multiples reprises ces accusations, assurant que les forces françaises n'avaient fait qu'œuvrer à la protection des populations civiles.

VIDEO. «Le gouvernement français a aidé les forces génocidaires»

Selon l'entourage de François Hollande, le président «avait annoncé il y a un an que la France devrait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant