Génocide arménien : les Turcs à l'offensive

le
0
Une délégation parlementaire d'Ankara espère convaincre les députés français de renoncer à légiférer.

Ancien ambassadeur à Paris et député, Osman Korutürk le reconnaît spontanément: les désaccords entre les partis turcs sont légion. Mais lorsqu'une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien est à l'agenda de l'Assemblée nationale française, «l'opposition n'existe plus». C'est l'union sacrée. Une délégation parlementaire représentant les trois principales formations politiques - les islamo-conservateurs au pouvoir (AKP), le parti kémaliste (CHP) et la droite ultranationaliste (MHP) - arrivera dimanche à Paris et tentera jusqu'à mercredi de convaincre les députés français de renoncer à légiférer.

Jeudi 22 décembre, les députés français doivent examiner un texte, présenté par l'UMP, qui prévoit une peine d'un an de prison et 45.000 ¤ d'amende en cas de contestation du caractère génocidaire des massacres commis pendant la Première Guerre mondiale dans l'Empire ottoman contre les Arméniens. Les autorités turques nient touj

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant