Génocide arménien : la députée menacée placée sous protection

le
1
Valérie Boyer, l'élue UMP des Bouches-du-Rhône à l'origine du texte pénalisant la négation du génocide arménien, a reçu des menaces de mort et de viol tandis que son site internet a été piraté par des militants pro-turcs. Elle a porté plainte lundi. Avec une vidéo BFM TV

La députée UMP de Marseille Valérie Boyer, qui a rédigé la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien, affirme être la cible d'intimidations. L'élue a déclaré avoir reçu des «menaces de mort, de viol, de destruction et des injures et des insultes», précisant que ses parents et ses enfants avaient aussi été visés. Contactée lundi matin par Le Figaro, Valérie Boyer assure que des commentaires parfois «très violents» ont été postés sur Twitter et sa page Facebook. Des photomontages de la députée circulent notamment sur les réseaux sociaux. «Il est inadmissible de se faire menacer de viol et de torture», confie la députée. «Un homme n'aurait pas été traité de cette façon. Les réactions n'auraient pas été les mêmes si la proposition de loi avaient été portée par un homme», ajoute-t-elle. Elle a porté plainte lundi après-midi à Marseille.

«Je ne peux pas rester comme ça. Ces attaques-là sont lamentables. Je dépose plai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 26 déc 2011 à 13:24

    Nouvelle illustration si il en fallait une de la tolérance des musulmans et de leurs frères....!!! Ne surtout pas/plus céder à toutes ces pressions car c'est qu'ils attendent !