Genfit : Jean-François Mouney fait le point

le
1
Jean-François Mouney, président du directoire de Genfit. (© Genfit)
Jean-François Mouney, président du directoire de Genfit. (© Genfit)

En mars 2015, la publication des résultats de l’essai clinique intermédiaire (phase IIb) baptisé Golden et évaluant Elafibranor dans la NASH (stéatose hépatique non alcoolique) avait provoqué une lourde chute du cours de la biotech. En cause, un résultat non atteint sur le critère principal et des retraitements statistiques pas toujours faciles à comprendre pour les investisseurs.

Dix mois plus tard, la biotech lilloise annonce la publication des résultats complets de cet essai, dans une grande revue scientifique, Gastroenterology. Une étape logique et attendue, qui permet d’y voir plus clair quant au potentiel de ce médicament. Jean-François Mouney, président du directoire, répond à nos questions.

Le Revenu : Qu’est-ce que la publication des résultats cliniques de l’étude Golden dans le journal scientifique Gastroenterology apporte-t-elle par rapport au communiqué de presse de mars 2015 ?
Jean-François Mouney : Elle confirme bien sûr la validité de nos conclusions à savoir qu’Elafibranor augmente de manière significative la résolution de la NASH chez les patients modérés à sévères (patients dont le score NAS est supérieur ou égal à 4, sur une échelle de 0 à 8). Elle confirme aussi le profil «cardio-protecteur» du médicament, qui contribue à la baisse du mauvais cholestérol (LDL), des triglycérides et de l’hémoglobine

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • terater il y a 10 mois

    Mince alors, aucune réaction? Je reste terre à terre et conserve. Et Gdivry il en pense quoi notre gourou?