Genève-La délégation syrienne refuse de discuter du sort d'Assad

le
0
    GENEVE, 21 mars (Reuters) - Le sort du président Bachar al 
Assad n'est pas l'ordre du jour des négociations avec 
l'opposition, a réaffirmé lundi le chef de la délégation 
syrienne à Genève, ajoutant que la lutte contre le terrorisme 
demeurait la priorité pour Damas.  
    S'adressant à la presse à l'ouverture d'une deuxième semaine 
de discussions indirectes sous l'égide de l'émissaire de l'Onu 
Staffan de Mistura, Bachar Djaafari a mis le manque de progrès 
enregistré lors des pourparlers sur le compte du Haut Comité des 
négociations (HCN), la principale instance de représentation de 
l'opposition.  
    Il a reproché au HCN de ne pas avoir réagi à ses 
propositions concernant les principes de base des discussions. 
    Prié de dire si sa délégation comptait engager des 
discussions sérieuses sur la transition politique et l'avenir de 
Bachar el Assad, Bachar Djafaari a ajouté: "Ce sont deux 
questions distinctes. Le président Assad n'a rien à voir avec 
les discussions intersyriennes." 
    "Les (termes de) référence de nos discussions ne donnent 
aucune indication concernant la question du président de la 
République arabe syrienne. C'est quelque chose qui a d'ores et 
déjà été exclu", a-t-il insisté. 
 
 (John Irish et Suleiman Al-Khalidi, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant