Genesio : « Monaco veut gagner ? Nous aussi »

le
0

A la veille de la réception de Monaco au Parc OL, Bruno Genesio a évoqué cette finale pour la deuxième place de Ligue 1. Le successeur d’Hubert Fournier estime que son équipe a des certitudes et une confiance à toute épreuve.

  Estimez-vous qu’être favoris de ce match est un avantage ? Je ne pas si c’est un avantage mais il faut l’assumer. On avait dix points de retard sur Monaco et si on a réussi à revenir, c’est peut-être parce que cette équipe a connu quelques soucis. Mais c’est surtout parce qu’on a tourné à plein régime et qu’on a réussi à faire plus de deux points par match sur la deuxième partie de saison. Donc qu’on soit favoris, il faut l’assumer. Et pour l’assumer, il faut penser à notre jeu. Est-ce que vous préparez ce match comme une finale de Coupe ? Pas vraiment. Une finale de Coupe, on sait qu’à la fin, il y a obligatoirement une équipe qui soulève le trophée et l’autre qui pleure. Nous, il y a un cas où on peut ni soulever la coupe, ni pleurer : c’est si on fait match nul. Donc ce n’est pas tout à fait comme une finale. Mais on sait tous l’importance de ce match en cas de victoire. Un match nul peut suffire… J’ai vu que Monaco venait pour gagner, ça tombe bien, nous aussi. On risque d’assisté à un match plaisant, débridé, avec beaucoup de buts. Il ne faut surtout pas se dire qu’on va jouer le match nul parce qu’on a encore une chance derrière. Non. On va jouer pour gagner, comme on le fait sur tous les matchs depuis quatre mois. Ce serait une erreur de calculer parce que si à cinq minutes de la fin il y a 0-0 et qu’on se met à défendre, et qu’on prend un but à la dernière minute, on va dire qu’on est les rois des imbéciles. Jouons sans se préoccuper du résultat final, avec nos convictions, nos certitudes et notre confiance.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant