Génériques : Novartis perd une bataille

le
0
Le géant pharmaceutique suisse s'est vu refuser un brevet en Inde pour son anticancéreux Glivec. Un sérieux revers pour les ambitions des groupes pharmaceutiques dans les pays émergents.

«Un énorme soulagement», «fou de joie», les réactions ne manquaient pas d'enthousiasme lundi matin à l'annonce de la fin d'une bataille judiciaire de 7 ans, entre le géant de la pharmacie Novartis et la justice indienne. La cour suprême indienne a en effet rejeté la demande du groupe bâlois de breveter la formule améliorée de son anticancéreux Glivec, demande déposée en 2006 et visant à interdire la copie de son médicament par les fabricants de génériques.

En considérant que le médicament ne présentait pas une efficacité significativement supérieure à la précédente formule, la plus haute juridiction du pays a infligé un sérieux revers au groupe suisse, pour qui le marché indien, avec ses 12 % de croissance et son 1,2 milliard d'habitants, est un marché à fort potentiel. ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant