Généraux, fantassins et artilleurs de l'Assemblée...

le
0
Un Manuel de survie à l'Assemblée expose les techniques de la guérilla parlementaire.

Les députés socialistes l'ont surnommé«le boulier». Patrick Ollier, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, a en effet veillé à ce que la majorité soit… majoritaire dans l'Hémicycle au moment du vote de chaque texte délicat. Traumatisée par «le coup du rideau» qui avait entraîné, le 9 avril 2009, le rejet de la première loi création et Internet (Hadopi) par une majorité de députés PS, la majorité a dû s'astreindre à une discipline plus stricte.

Dans un livre rempli d'anecdotes, intitulé Manuel de survie à l'Assemblée nationale(Odile Jacob), le député socialiste du Finistère Jean-Jacques Urvoas et la conseillère parlementaire Magali Alexandre divisent les députés en six catégories: les généraux, les artilleurs, les cavaliers, les fantassins, les sapeurs et les déserteurs. Les généraux occupent les postes prestigieux, les artilleurs sont des piliers de la salle des Quatre Colonnes, où ils diffusent des formules ciselées, les caval

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant