GénérationGay : le curieux business de Morandini et ses amis de la télé

le
0
La direction de la chaîne d'information en continu i>Télé a proposé aux journalistes qui ne souhaiteraient pas travailler avec Jean-Marc Morandini de prendre une clause de conscience. Cela leur permet de quitter l'entreprise contre une somme d'argent.
La direction de la chaîne d'information en continu i>Télé a proposé aux journalistes qui ne souhaiteraient pas travailler avec Jean-Marc Morandini de prendre une clause de conscience. Cela leur permet de quitter l'entreprise contre une somme d'argent.

« GénérationGay recrute ! Tu es jeune, un peu exhib, et t'as envie de te faire un peu d'argent ? Passe le casting ! » L'obsession de Jean-Marc Morandini pour les vidéos et photos de nu ne date pas d'hier. Il y a plus de 15 ans, avec ses amis du PAF, l'animateur investissait dans Generationgay.fr, un site pour la communauté gay qui proposait petites annonces, tchats coquins, photos de stars et d'inconnus dans le plus simple apparat. Comme l'avait évoqué L'Obs en juillet dernier, le site proposait également un accès au « gayloft », sorte de Loft Story déluré.

Pour 69 francs, l'animateur vous proposait un accès « permanent, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », aux « 7 gays qui ont choisi de vivre sous le même toit ». Sur le site, la publicité ajoutait : « Vivez au rythmes (sic) des aventures quotidiennes et sexuelles de nos 7 lofteurs de choc et de charmes. » Generationgay.fr incitait également à payer en échange de photos X des éphèbes tout juste sortis de la puberté. « Vous aimez les mecs bruns ou blonds ? Poilus ou plutôt imberbes ? Il ne vous reste plus qu'à vous rincer l'?il parmi tous les canons que nous vous avons sélectionnés ! » pouvait-on lire.

Jean-Pierre Foucault et le patron de CStar actionnaires

Au fil des mois, le site se modernise un peu. Des personnages apparaissent pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant