Génération Y, génération narcissique

le
0
Selon Marie-France Castarède (née en 1940) et Samuel Dock (né en 1985), le conflit entre les générations s'est amplifié ces dernières années (illustration).
Selon Marie-France Castarède (née en 1940) et Samuel Dock (né en 1985), le conflit entre les générations s'est amplifié ces dernières années (illustration).

Il fallait bien deux auteurs tant la tâche est ardue. Après la sociologie et l'économie, c'est au tour de la psychanalyse de mettre des mots sur l'incompréhension qui sépare la génération "Y" de ses ainés. Le temps d'un dialogue de 370 pages, Marie-France Castarède (née en 1940) et Samuel Dock (né en 1985) ont allongé leurs générations respectives sur le divan. Narcissime rampant, technophilie galopante, mondialisation assumée... Ils tentent de percer la psychologie d'une jeunesse en pleine mutation. Nous avons interrogé les auteurs de ce "nouveau choc des générations". Entretien croisé.Le Point.fr : À quoi ressemblent les jeunes adultes de la génération "Y" ? Qu'est-ce qui les différencie de leurs parents ?Marie-France Castarède : Je crois que nous sommes d'accord pour dire qu'aujourd'hui, la pensée organisée autour du langage n'est pas assez présente. Samuel, qui appartient à cette génération, me dit : "Nous sommes des Narcisses". Dans cette nouvelle génération, l'image est omniprésente et les contacts sont multiples. Mais cela n'est pas synonyme de stabilité ni de transmission. La culture s'appuie sur un savoir, sur des références. Or, il me semble que ce sont des préoccupations assez absentes en ce moment. Je parle pour ma génération, mais il me semble que nous avions un respect et une admiration pour les maîtres. Nous vivions dans ce que Freud appelait la triangulation, le rapport à l'autorité.Samuel Dock...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant