Génération identitaire : son sort dépend d'Hollande

le
0
FOCUS - Selon la loi du 10 janvier 1936, seul le président de la République a le pouvoir d'ordonner la dissolution d'un groupe propageant une idéologie de haine. » Mosquée de Poitiers : quatre mises en examen

Ce week-end, le Parti socialiste et le Parti communiste ont appelé à la dissolution de Génération identitaire, la branche «jeunesse» du Bloc identitaire, qui a fait parler d'elle ce week-end en occupant le chantier de la mosquée de Poitiers. Fondée en septembre 2012, Génération identitaire est une association loi 1901. Au regard de la loi, seule une décision du président de la République pourra conduire à l'interdiction et à la dissolution du mouvement.

Le chef de l'État a en effet le pouvoir, depuis la loi relative à la lutte contre le racisme, dite loi Pleven (1972), d'interdire toute association ou groupement prônant une idéologie de haine, de violence ou de discrimination envers un groupe ethnique, une nation ou une religion. Cette disposit...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant