General Motors-Profit record en 2015 grâce à l'Amérique du Nord

le
0
 (Actualisé avec précisions sur les prévisions, déclarations du 
directeur financier) 
    DETROIT, 3 février (Reuters) - General Motors  GM.N  a 
publié mercredi un bénéfice annuel record grâce au succès de ses 
SUV et de ses pick-up en Amérique du Nord et confirmé viser une 
nouvelle amélioration en 2016, en dépit des craintes de certains 
de voir le secteur se rapprocher d'un haut de cycle. 
    Le premier constructeur automobile des Etats-Unis, numéro 
trois mondial du secteur par les ventes, a réalisé sur les trois 
derniers mois de 2015 un bénéfice avant intérêts, impôts et 
éléments non-récurrents de 2,8 milliards de dollars (2,56 
milliards d'euros), soit 1,39 dollar par action, hors 
exceptionnels. 
    Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA de 1,21 
dollar.  
    Le chiffre d'affaires trimestriel est resté stable à 39,6 
milliards de dollars.  
    Sur l'ensemble de 2015, GM a réalisé un bénéfice net sans 
précédent de 9,7 milliards de dollars, soit 5,02 dollars par 
action. Et pour 2016, il confirme viser un bénéfice par action 
de 5,25 à 5,75 dollars. 
    L'action du groupe gagnait 1% dans les transactions en 
avant-Bourse à Wall Street. Le titre a perdu 10% de sa valeur 
depuis le début de l'année. Le secteur dans son ensemble affiche 
des performances inférieures à celles de l'ensemble du marché, 
certains investisseurs craignant que l'industrie ait atteint un 
pic en termes de profits.  
    "Nous sommes bien préparés en cas de retournement", a assuré 
mercredi le directeur financier de GM, Chuck Stevens. "Nous ne 
pensons qu'il se produira de sitôt." 
     
    LES ACTIVITÉS EUROPÉENNES ENCORE DANS LE ROUGE 
    Le bénéfice net du groupe au quatrième trimestre a atteint 
6,3 milliards de dollars, soit 3,92 dollars par action, mais il 
inclut un gain comptable exceptionnel de 3,9 milliards lié à la 
réévaluation de certains éléments fiscaux des activités 
européennes, le groupe tablant sur un retour à l'équilibre 
financier cette année pour la division Europe, dominée par Opel. 
    Celle-ci a encore subi une perte de 300 millions de dollars 
sur les trois derniers mois de 2015. 
    GM réalise en fait pour l'instant la quasi-totalité de ses 
profits en Amérique du Nord: les activités dans le reste du 
monde n'affichent au quatrième trimestre qu'environ 100 millions 
de dollars de résultat positif en raison des pertes en Europe et 
hors de Chine, alors que les coentreprises chinoises affichent 
600 millions de bénéfice.  
    En Amérique du Sud, GM est revenu à l'équilibre dans le 
courant du quatrième trimestre.  
    Le groupe prévoit de distribuer 16 milliards de dollars à 
ses actionnaires sous forme de dividendes et de rachats 
d'actions sur la période 2015-2017. Chuck Stevens a assuré qu'il 
pouvait financer ce programme, tout comme ses investissements 
dans les nouvelles technologies, en améliorant le rendement des 
capitaux investis.  
    Le projet industriel de GM prévoit entre autres de 
développer sa prochaine gamme de véhicules sur la base d'un 
nombre réduit de plates-formes et de doubler la durée de vie de 
ses composants de base. 
     
 
 (Bernie Woodall et Joseph White; Juliette Rouillon et Marc 
Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant