« General Electric va recruter 450 personnes en France »

le
0
« General Electric va recruter 450 personnes en France »
« General Electric va recruter 450 personnes en France »

Un an après le rachat d'Alstom Energie par General Electric, Christophe Sirugue estime que la promesse du groupe américain de créer 1 000 emplois nets sur trois ans est « en bonne voie ».

General Electric a-t-il respecté sa promesse ?

Christophe Sirugue. Elle est en bonne voie. 250 recrutements ont d'ores et déjà été annoncés pour la création d'une fonderie digitale (NDLR : un pôle industriel regroupant ingénieurs, développeurs ou experts en sécurité informatique). Et la direction va annoncer demain (aujourd'hui) 200 emplois supplémentaires dans le cadre d'un centre de service partagé dès le mois de janvier prochain. Du chemin a été parcouru. Mais compte tenu des départs à la retraite, du plan de suppression de postes, la présidente de GE, Corinne de Bilbao, a indiqué que ce sont 3 500 personnes qu'il va falloir embaucher pour obtenir une création nette de 1 000 emplois. Côté investissements, 35 M€ serviront au développement de l'activité des turbines à gaz à Belfort. C'est encore plusieurs centaines d'emplois supplémentaires à la clé.

Et si tous les engagements n'étaient pas tenus ?

Si nous observions un revirement, nous n'aurions aucun problème à dire que la parole n'a pas été respectée. Et d'autre part, je rappelle que le contrat prévoit des pénalités financières de 50 000 € par emploi non créé.

Une somme dérisoire pour un tel groupe...

Comme tout entreprise, GE a besoin de l'Etat. Je n'ose pas imaginer que l'engagement ne sera pas respecté. Et je le répète, c'est en bonne voie.

Le contrat de 3,5 Mds€ pour les RER de nouvelle génération ne devrait pas échapper au consortium Alstom-Bombardier. Cela va-t-il vraiment créer de l'emploi en France ?

Ces appels d'offres dépendent d'entités qui ne sont pas l'Etat, mais évidemment je suis vigilant sur les retombées économiques de ces contrats attribués en janvier 2017.

Pour les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, quel repreneur vous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant