Génépierre, une SCPI décotée ?

le
0

Pour répondre à ses objectifs de rajeunissement du parc immobilier, la SCPI a opté pour une politique d’arbitrage active qui démontre ses premiers résultats tandis que les échanges sur le marché secondaire orientent le prix à la baisse.

Après avoir cédé pour 1,3 M€ d’actifs en 2010, Génépierre a intensifié son rythme d’arbitrage en 2011 avec la vente de 19,1 M€ d’actifs. Depuis le début de l’année, ce sont plus de 13,4 M€ d’immeubles qui ont été cédés auxquels s’ajoutent 3 M€ actuellement sous promesse. Ces chiffres sont à comparer à la valeur estimée de l’ensemble du patrimoine qui représente 248 M€ à fin 2011.

Cette politique semble porter ses fruits. Après avoir touché un point bas à moins de 79% en 2011, le taux d’occupation financier de la SCPI se redresse progressivement et atteint désormais 83,7%. Forte de ces premiers résultats, AMUNDI IMMOBILIER confirme son objectif de distribution 2012 de 13 € / part.

Parallèlement, le marché secondaire continue de sanctionner la SCPI avec un prix accusant une baisse de 10% depuis le début de l’année. Lors de la dernière confrontation, la SCPI s’échangeait au prix acquéreur de 205,18 € faisant apparaître une décote de 24% par rapport à sa dernière valeur de reconstitution et un taux de distribution prévisionnel de 6,34%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant