Gemalto: un vendredi noir...

le
0

(CercleFinance.com) - Terrible désillusion pour Gemalto, qui s'effondre de plus de 12% vers 11h30 à 49,5 euros après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre (très) décevant et d'un spectaculaire abaissement de l'objectif d'Ebita à moyen terme (2017) du leader mondial de la sécurité numérique.

Ce dernier, aux prises avec un environnement difficile concernant ses activités dans le mobile, a fait état avant marché d'un chiffre d'affaires de 753 millions d'euros au troisième trimestre. Si le recul, de 1%, pourrait paraître anecdotique de prime abord à changes constants, le consensus s'attendait à une progression à 793 millions.

Gemalto a eu beau préciser que les tendances sont positives dans les activités machine-to-machine, programmes gouvernementaux, entreprises et conformes aux anticipations pour le paiement et le mobile, la pilule ne passe pas... et passe d'autant moins que le management a réduit de 20% son objectif d'Ebita pour 2017 (!) Celui-ci est maintenant attendu dans une fourchette comprise entre 500 et 520 millions d'euros, contre... 660 millions auparavant.

Une révision spectaculaire qui ne présage évidemment rien de bon pour une valeur qui affiche désormais un bilan boursier négatif depuis le 1er janvier. La fin de l'année s'annonce longue et difficile dans un tel contexte et Invest Securities n'a pas fait mystère de son courroux.

'Trop, c'est trop', a ainsi asséné le broker dans une note lapidaire ce matin. Joignant les actes à la parole, il a révoqué son conseil 'achat' au profit d'une recommandation 'neutre' et sabré son objectif de cours de 75 à 60 euros. 'Si un abaissement était attendu, l'ampleur devrait en surprendre plus d'un ce matin, la nouvelle guidance d'Ebita se situant 10% en deçà de notre attente et de celle du consensus', avait judicieusement prophétisé Invest Securities, pour qui 'les raisons de cette dégradation (investissements pour préparer l'avenir) laissent supposer une dynamique de croissance des résultats bien faible à moyen terme'.

Absence de croissance, manque de visibilité, à tout le moins jusqu'à la publication du prochain plan stratégique, qui sera à n'en pas douter attendu au tournant, profit warning : c'est peu de dire que Gemalto est aujourd'hui en grande difficulté.

Dans ce contexte, le maintien de l'objectif 2016 de marge brute (+150 points de base comparativement à 2015) et l'annonce d'une accélération de la croissance au dernier trimestre, malgré une base de comparaison défavorable aux Etats-Unis, passent pour ainsi dire inaperçus.

'A l'issue de cette publication, nos attentes de chiffre d'affaires devraient être abaissées pour tenir compte de ce troisième trimestre vraiment faible et d'un quatrième trimestre qui sera également bien inférieur à nos prévisions', a prévu Invest Securities, selon leque 'la hausse des opex sur 2017, mais également au-delà devrait obérer pendant plusieurs années le profil de croissance des résultats'.

De quoi faire détaler bien des investisseurs...

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant