Gemalto pénalisé par un abaissement de recommandation

le
0
Le titre Gemalto perd 25% sur un mois. (© P. Metivier)
Le titre Gemalto perd 25% sur un mois. (© P. Metivier)

Goldman Sachs n'y croit plus. Le courtier vient de passer de «neutre» à «vendre» sur le spécialiste de la carte à puce. Dans la foulée, il a abaissé son objectif de cours de 84 à… 56 euros. Pas étonnant dès lors que le titre recule de plus de 3% ce matin.

À l'appui de sa décision, le courtier explique que les objectifs des analystes et de la société sont probablement trop élevés. Il met aussi en évidence les incertitudes qui pèsent sur la division cartes SIM du français. Enfin, il estime la valorsiation boursière du groupe peu attrayante.

Bloc "A lire aussi"

De fait les nuages noirs s'accumulent dans le ciel du français. Il y a d'abord les menaces récurrentes sur son activité de cartes SIM avec les initiatives d'Apple ou encore Samsung. Il y a eu également le rachat, puis la fermeture par Google de Softcard, la plus grande plateforme de paiement mobile au monde. Gemalto a perdu un gros client : 30 millions d’euros de revenus par trimestre avec une marge estimée à 40% par un analyste. 

Du coup, Olivier Piou, directeur général du groupe issu de la fusion Gemplus-Axalto, a dû lancer un quasi-avertissement sur résultats. Il a indiqué viser un résultat opérationnel ajusté de 420 à 460 millions d’euros cette année, contre 470 millions auparavant. Retraité de l’intégration de l’américain Safenet, acquis en 2014,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant