Gel probable des tarifs du gaz au 1er octobre

le
0
Décidé par le gouvernement au 1er juillet dernier, le statu quo des prix du gaz pourrait se poursuivre, en attendant la mise au point définitive de la nouvelle formule de calcul des tarifs.

GDF Suez va devoir prendre son mal en patience. Le gel des tarifs du gaz décidé par le gouvernement au 1er juillet dernier pourrait se prolonger plus longtemps que prévu. L'opérateur espérait pouvoir augmenter à nouveau ses tarifs au 1er octobre prochain. Une délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) rendue publique en juin jugeait en effet impérative l'application d'une hausse tarifaire aux particuliers .

Selon le quotidien Les Echos , la probabilité d'un dégel des prix s'éloigne pourtant. La CRE effectue actuellement un audit de la formule de calcul des prix du gaz qui repose aujourd'hui essentiellement sur les contrats d'approvisionnement à long terme, et tient compte du cours des produits pétroliers et du taux de change de l'euro. Les conclusions de la Commission, et donc la validation de la formule, ne devraient pas être connues avant la fin du mois de septembre. Or pour demander le dégel de ses prix au 1er octobre, le groupe d'énergie devrait saisir la Commission de régulation trois semaines avant la date, soit le 10 septembre.

Les délais sont donc trop courts, même si comme le précise Les Echos, le gouvernement peut décider d'une orientation tarifaire indépendamment de l'établissement de la nouvelle formule. D'après GDF Suez, cette dernière est de plus bien avancée. La nouvelle méthode prendrait en compte non plus 10 % de prix de marché mais environ 30% comme le recommandait le gouvernement. L'idée est de permettre aux consommateurs de bénéficier des baisses des cours. Sur cette nouvelle base, les tarifs devraient tout de même augmenter au 1 er octobre, estime le groupe. Sans cependant préciser l'ampleur du mouvement. Gérard Mestrallet, président du groupe, affirmait au mois d'août que GDF Suez perdrait 340 millions d'euros au second semestre si les tarifs restaient gelés.

LIRE AUSSI :

» La facture de gaz des industriels pourrait grimper

» Gaz : la durée du gel des prix en débat

» Bercy gèle officiellement les tarifs du gaz au 1er juillet

» GDF Suez mise sur un âge d'or du gaz

Info à la demande: Gaz : la hausse de prix qui fait débat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant