Gel des pensions de retraite : moins lucratif que prévu en 2015

le
0

Les organismes de retraite complémentaire étant en grande difficulté, une mesure a prévu le gel des pensions de retraite supérieures à 1200¤. Mais le bénéfice devrait être inférieur aux prévisions.

Aider les organismes de retraite complémentaire

Pour rééquilibrer la situation financière difficile des organismes de retraite complémentaire, le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale a prévu une mesure de soutien. Il s'agit de geler les pensions de retraite supérieures au montant de 1200¤. Votée à l'Assemblée Nationale le 2 juillet dernier, cette mesureest appliquée depuis le 1er octobre 2014.

La revalorisation de 0,6% a donc été supprimée. L'objectif était de compenser le déficit de 1,24 milliard d'euros pour l'Agirc.

Une économie décevante

Selon les chiffres du ministère de l'Économie, ce gel des pensions de retraite touchant douze millions de personnes devait atteindre plus d'un milliard d'euros d'économies. En définitive, seulement 500 à 600 millions d'euros devraient être récoltés en 2015, grâce à cette restriction imposée aux retraités. En somme, le bénéfice sera divisé par deux, par rapport aux prévisions.

L'inflation comme explication

L'explication de cette économie décevante se situerait dans le très faible niveau de l'inflation. De fait, le milliard d'euros aurait été atteint avec une optimiste hypothèse d'inflation de 1,5%. Or, on prévoit en réalité une inflation basse, ne dépassant pas 0,5 à 0,7% au plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant