Gel des actifs de Chevron en Equateur

le
0

(Commodesk) Un tribunal équatorien a décidé, ce 17 octobre, la saisie de tous les actifs de Chevron et de ses filiales dans le pays, en réponse au refus de la compagnie de s'acquitter de l'amende de 19 milliards de dollars en dédommagement d'une grave pollution dans la forêt amazonienne. Les faits remontent à la période courant de 1964 à 1990, où Texaco, rachetée par Chevron en 2001, extrayait du pétrole dans la province équatorienne de Sucumbios.

En février 2011, après des années de procédure, Chevron était condamnée à une amende de 9,5 milliards de dollars, confirmée en appel en janvier 2012. Cette condamnation a été doublée en raison du refus de la compagnie de reconnaître ses responsabilités et de présenter ses excuses aux plaignants. La justice équatorienne a jugé que les déversements de grandes quantités de déchets pétroliers toxiques, non accidentels, entraient dans une stratégie de réduction des coûts, et a reconnu l'impact de cette pollution sur la santé des habitants, avec notamment une recrudescence de cancers.

Selon un avocat des plaignants cité par la presse locale, le montant des actifs gelés atteindrait environ 200 millions de dollars, dont 96 millions de dollars dû par l'Etat équatorien à Chevron à la suite d'une condamnation dans une autre affaire. Pour les parties civiles, cette décision constitue une étape importante dans l'espoir d'être dédommagées.

Même si les sommes gelées sont loin du compte, l'étau se resserre pour la compagnie américaine, qui conteste toujours le jugement. La semaine dernière, la Cour Suprême des Etats-Unis avait rejeté sa demande de blocage de la condamnation équatorienne.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant