Geely compterait investir 11 milliards de dollars dans Volvo

le
0
GEELY COMPTERAIT INVESTIR 11 MILLIARDS DE DOLLARS DANS VOLVO
GEELY COMPTERAIT INVESTIR 11 MILLIARDS DE DOLLARS DANS VOLVO

STOCKHOLM/FRANCFORT (Reuters) - Volvo, désormais contrôlé par le chinois Geely Holding, prévoit d'investir 11 milliards de dollars (8,42 milliards d'euros) dans le développement de nouveaux produits et de nouvelles capacités de production au cours des prochaines années, a déclaré jeudi un porte-parole du constructeur automobile suédois.

Plus tôt dans la journée, le magazine allemand Wirtschaftswoche avait rapporté que c'était Geely qui allait débourser cette somme. Mais Per-Ake Froberg a précisé que les capitaux proviendraient de Volvo et non de sa maison mère.

"Ce n'est pas Geely qui investit 11 milliards de dollars", a-t-il dit.

Geely a racheté Volvo à Ford en 2010 et cette opération reste à ce jour la plus importante acquisition réalisée à l'étranger par un groupe automobile chinois.

L'an dernier, dans un entretien à Reuters, le directeur général de Volvo, Stefan Jacoby, avait dit qu'un plan d'investissement de 10 à 11 milliards de dollars sur cinq ans permettrait la mise au point de nouveaux modèles et la construction de nouvelles lignes de production en Chine.

Le groupe veut peser à hauteur de 20% du marché haut de gamme chinois d'ici 2015.

Cité par le magazine allemand, Li Shufu, président de Geely, dit que Volvo ouvrira une nouvelle usine de fabrication de moteurs, doper sa recherche et développement et moderniser sa technologie.

"Nous voulons relancer Volvo et redonner de la force à la marque", déclare-t-il.

Volvo et Geely Automobile vont également mettre en commun leurs achats de pièces détachées et de composants et développer conjointement des petits moteurs et technologies pour véhicules électriques, précise Wirtschaftswoche.

Geely développera une nouvelle marque haut de gamme pour le marché chinois en utilisant les technologies de Volvo.

Volvo espère doubler ses ventes mondiales à 800.000 unités d'ici 2020 et porter ses ventes en Chine de 47.000 unités l'an dernier à environ 200.000 d'ici 2014, précise l'hebdomadaire.

Andreas Cremer, Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant