GE discute d'améliorations de son offre sur Alstom

le
0
GE DISCUTE D'AMÉLIORATIONS DE SON OFFRE SUR ALSTOM
GE DISCUTE D'AMÉLIORATIONS DE SON OFFRE SUR ALSTOM

(Reuters) - General Electric veut éviter une guerre de surenchères avec Siemens et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) sur le dossier Alstom mais discute avec le gouvernement français d'éventuelles modifications de son offre, qui n'en changeraient pas les modalités financières, a-t-on appris de source proche du groupe américain.

Les discussions avec les autorités françaises portent sur l'emploi, sur l'entrée de nouveaux investisseurs français au capital de la filiale énergie et sur l'accès aux technologies de turbines pour réacteurs nucléaires, ainsi que sur un possible renforcement des activités de transport, a dit à Reuters cette source proche des discussions.

Elle a assuré qu'il existait une certaine "flexibilité" sur ces quatre points, ajoutant que "les discussions se poursuivent".

Concernant le nucléaire, les pourparlers avec Paris visent à assurer à Areva l'accès aux technologies de turbines à vapeur d'Alstom, a expliqué la source.

GE est par ailleurs ouvert à l'idée d'investissements français dans les activités d'énergie d'Alstom, que les investisseurs concernés soient publics ou privés, a-t-elle poursuivi.

Les discussions portent aussi sur la possibilité "d'une forme de rapprochement" des activités de signalisation de l'américain avec la branche transports d'Alstom.

GE a offert de racheter la totalité de la branche énergie d'Alstom pour 16,9 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros au change actuel) dans le cadre d'une offre ferme sur laquelle le français doit se prononcer d'ici au 23 juin.

Lundi, Siemens et MHI ont dévoilé un projet concurrent d'alliance avec le groupe français dans l'énergie incluant 7,0 milliards d'euros en numéraire.

Des sources proches de Siemens et de MHI estiment qu'en termes de valorisation, leur offre est supérieure de plus d'un milliard d'euros à celle de GE.

(Christian Plumb à New York et Tasim Zahid à Bangalore; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant