GE bat le consensus pour le bénéfice et le CA au 1er trimestre

le
0
GE bat le consensus pour le bénéfice et le CA au 1er trimestre
GE bat le consensus pour le bénéfice et le CA au 1er trimestre

par Scott Malone

BOSTON (Reuters) - General Electric a publié vendredi un bénéfice et un chiffre d'affaires meilleurs que prévu au premier trimestre, grâce à une forte demande d'équipements énergétiques et de matériel ferroviaire.

Le premier conglomérat industriel américain a fait état d'une hausse de 20% des commandes industrielles durant le trimestre et d'une amélioration de ses prix de vente dans la plupart de ses filiales.

Un bon point pour l'objectif du directeur général Jeff Immelt d'augmenter la marge bénéficiaire de 0,5 point cette année.

"Nous avons observé la vigueur générale des commandes pour l'ensemble de nos activités dans les infrastructures, que ce soit dans les matériels ou dans les services", explique Jeff Immelt dans un communiqué.

L'action est en hausse de 0,9% à 19,31 dollars avant l'ouverture de Wall Street. Elle est en hausse de 6,6% sur 12 mois, alors que l'indice S&P-500 a progressé de 10% dans le même temps.

"La croissance organique du segment industriel est remarquable, à 11%", dit Jack de Gan (Harbor Advisory). "GE a longtemps déçu mais semble revenir maintenant à un stade où ses bénéfices peuvent s'accumuler pendant un bon moment à un rythme meilleur que celui du S&P".

Les investisseurs estiment que les résultats de GE sont de bon augure pour le secteur industriel dans son ensemble. United Technologies, 3M et Caterpillar doivent publier leurs comptes la semaine prochaine.

Le conglomérat américain a annoncé un résultat net de 3,03 milliards de dollars, soit un bénéfice par action (BPA) de 29 cents, contre 3,43 milliards (31 cents par action), un an plus tôt. Ces résultats tiennent compte d'une charge exceptionnelle de 200 millions de dollars liés à l'arrêt d'une activité de prêt hypothécaire en Irlande.

En excluant cette charge, le BPA atteint 34 cents alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S faisait ressortir une anticipation de 33 cents.

Le chiffre d'affaires du leader mondial des moteurs d'avion et des turbines électriques a diminué de 8,2% à 35,2 milliards de dollars mais dépasse le consensus qui le donnait à 34,7 milliards de dollars.

La baisse du chiffre d'affaires témoigne de la diminution du poids de la filiale financière GE Capital et de la cession à Comcast d'une participation majoritaire dans NBC Universal.

En revanche, le chiffre d'affaires de la branche industrie a augmenté de 14%. La croissance la plus forte est à mettre au compte des activités énergie et ferroviaire.

"Ce qui est le plus frappant c'est la croissance organique", déclare Perry Adams, chez Huntington Wealth Advisors, à Traverse City, Michigan. "C'est vraiment un très bon trimestre".

Relever le dividende et racheter des actions figurent parmi les priorités de l'année pour GE, le but étant de rembourser les actionnaires des 12 milliards de dollars d'actions ordinaires vendues en octobre 2008, durant la crise financière.

GE a confirmé ses objectifs d'une croissance du bénéfice à deux chiffres de ses filiales industrielles et de GE Capital cette année.

Version française Wilfrid Exbrayat, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant