GE bat le consensus mais abaisse ses objectifs annuels

le
0
GE ABAISSE SES OBJECTIFS ANNUELS MALGRÉ DE BONS RÉSULTATS TRIMESTRIELS
GE ABAISSE SES OBJECTIFS ANNUELS MALGRÉ DE BONS RÉSULTATS TRIMESTRIELS

(Reuters) - General Electric a fait état vendredi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais la faiblesse de la hausse des facturations a conduit le conglomérat à abaisser son objectif de progression annuelle du chiffre d'affaires et à resserrer la fourchette de ses prévisions de profits.

Son bénéfice par action (BPA) ajusté a augmenté de 10% à 32 cents, dépassant de deux cents le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

La faiblesse de la croissance de l'activité, en particulier dans le secteur gazier et pétrolier, a pesé sur le chiffre d'affaires dont la croissance organique n'a été que de 1%.

Les analystes attendaient une progression supérieure après un premier semestre décevant, mais le chiffre d'affaires dégagé du pétrole et du gaz a chuté d'un quart durant le troisième trimestre.

Le groupe industriel projette dorénavant une croissance de son chiffre d'affaires annuel variant de 0% à 2%, contre 2% à 4% précédemment.

Il a aussi resserré la fourchette de son objectif de BPA 2016, à 1,48-1,52 dollar contre une précédente fourchette allant de 1,45 à 1,55 dollar donnée à la fin du deuxième trimestre.

L'action est en baisse de 1% à 28,77 dollars en avant-Bourse.

La croissance du chiffre d'affaires de la division électricité, la plus importante de GE, a été de 7% environ durant le trimestre, alors que les analystes attendaient 15%.

Le bénéfice net part du groupe tiré des opérations poursuivies ressort à 2,10 milliards de dollars au troisième trimestre contre 1,97 milliard un an auparavant.

Le bénéfice par action (BPA) ressort à 23 cents contre 19 cents un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires ttoal a augmenté de 4,4% à 29,27 milliards de dollars, en deçà du consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 29,64 milliards de dollars, tandis que les commandes ont progressé de 16% à 26,9 milliards de dollars.

GE entend par ailleurs augmenter de quatre milliards de dollars ses rachats de titres et retourner une trentaine de milliards de dollars aux actionnaires.

(avec Rachit Vats à Bengalore, Wilfrid Exbrayat et Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant