GE a dépassé les attentes au T2 malgré un contexte défavorable

le
0
 (Actualisé avec précisions et cours en avant-Bourse) 
    22 juillet (Reuters) - General Electric  GE.N  a annoncé 
vendredi une forte hausse de son bénéfice net ajusté au deuxième 
trimestre, ses activités dans l'aéronautique, la santé et les 
équipements de production d'électricité lui ayant permis de 
compenser la faiblesse de la demande dans le pétrole, le gaz et 
le transport.  
    L'impact de la vente de sa division d'électroménager a 
également profité aux résultats.  
    Le conglomérat américain a réalisé au deuxième trimestre un 
bénéfice par action ajusté de 51 cents, supérieur de cinq cents 
au consensus Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Ce résultat intègre un bénéfice exceptionnel de 20 cents lié 
à la cession de la branche électroménager au chinois Qingdao 
Haier  600690.SS , bouclée en juin, et une charge exceptionnelle 
de neuf cents au titre des restructurations et d'autres éléments 
ponctuels, précise-t-il.  
    GE a réaffirmé sa prévision de bénéfice opérationnel 2016 et 
dit s'attendre au maintien d'une croissance soutenue au second 
semestre. 
    "La diversité et l'ampleur de notre portefeuille a permis à 
l'entreprise d'enregistrer de bonnes performances en dépit d'une 
économie volatile et en faible croissance", a déclaré le 
directeur général Jeffrey Immelt, cité dans un communiqué. 
    Le chiffre d'affaires total a progressé de 15% sur un an à 
33,49 milliards de dollars (30,39 milliards d'euros), grâce 
entre autres à un bond de 31% des ventes de la division 
Electricité.  
    Le chiffre d'affaires des activités industrielles 
poursuivies a toutefois reculé de 1% à 24,4 milliards, un 
montant inférieur aux attentes de certains analystes. 
    L'action GE était en léger repli à 32,50 dollars dans les 
transactions en avant-Bourse. Elle avait fini à 32,59 dollars 
jeudi. 
    Le deuxième trimestre a été marqué pour GE par l'abandon du 
statut d'institution financière non-bancaire d'importance 
systémique, conséquence de la cession de la majeure partie des 
activités de services financiers de la division GE Capital.  
    Cette évolution a libéré 18 milliards de dollars de capitaux 
que GE prévoit de distribuer à ses actionnaires par le biais de 
rachats d'actions. Elle lui permet aussi d'envisager d'augmenter 
son endettement pour financer d'éventuelles acquisitions et sa 
croissance.     
 
 (Alwyn Scott; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant