GDF Suez : une déception de taille

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - En avertissant que ses résultats 2013 et 2014 n'attendraient pas les objectifs fixés antérieurement, GDF Suez a déçu le marché. En fin de matinée, le titre perdait près de 12%, dans un volume de transactions de 26,23 millions de pièces, très supérieur au niveau de la veille (6,77 millions). La nouvelle la moins attendue, la fin, en juillet prochain, du pacte d'actionnaires de Suez Environnement, aurait pourtant dû atténuer la déception des investisseurs. 

GDF Suez en restera l'actionnaire de référence, avec 35% du capital, et consolidera sa participation par équivalence et non plus en intégration globale. GDF Suez ne portera donc plus la dette de 7,5 milliards du spécialiste de l'eau et des déchets. Le courtier CM-CIC évalue que le propre endettement du groupe s'en trouvera allégé de 16%.  Il est vrai que le ratio rapportant l'endettement net de GDF Suez à son excédent brut d'exploitation n'en sera pas beaucoup amélioré, puisque une part du résultat de Suez Environnement ne sera plus consolidée (-16%) dans ses comptes.

Le nouveau plan d'action « Perform 2015 » est destiné à adapter le groupe à l'adversité, d'abord au ralentissement de la consommation de gaz dans les centrales, en Europe. GDF Suez doit aussi faire face à une « pression réglementaire et fiscale », aussi bien en Belgique (centrales nucléaires) qu'en France (prix du gaz). Le maître mot du plan est le désendettement : il passera par une diminution de 20% des investissements, évalués à 7 ou 8 milliards d'euros, en 2013 et 2014. Dans ces dépenses, la priorité sera donnée, entre autres, au GNL, à l'efficacité énergétique et aux énergies renouvelables. 

Quant au nouveau programme des cessions d'actifs, il s'élève à 11 milliards d'euros jusqu'à 2014 et devrait permettre de réduire de 30% l'endettement net, avec un objectif de 30 milliards à fin 2014. Les dirigeants ont confirmé l'objectif de stabiliser, au minimum, le dividende jusqu'en 2015, à 1,50 euro, le montant qui sera proposé pour l'exercice 2012. Mais le résultat net récurrent (part du groupe) devrait être compris entre 3,1 et 3,5 milliards d'euros en 2013 et 2014. C'est un montant inférieur à l'objectif antérieur (3,7 milliards) et bien entendu à celui du résultat attendu et confirmé pour 2012 (4,2 milliards d'euros). 

Conservez.

Les cours de GDF Suez en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant