GDF Suez relève ses objectifs pour 2011

le
0
Alors que le groupe affiche un bénéfice de 4,6 milliards d'euros sur 2010, ses perspectives sont dopées par l'intégration d'International Power. Le champion de l'énergie envisage de recruter 100.000 personnes d'ici cinq ans et de financer lui-même la prime à la casse.

Avec GDF Suez, l'un des derniers groupes du CAC 40 à publier ses résultats, la saison de la publication des résultats pourrait s'achever sur une note positive. Non seulement, le champion de l'énergie a dévoilé un résultat brut d'exploitation (Ebitda), un indicateur particulièrement suivi par les spécialistes, au-dessus des attentes mais en plus, GDF Suez a revu ses perspectives à la hausse.

L'énergéticien français table désormais sur un résultat brut d'exploitation (Ebitda) compris entre 17 et 17,5 milliards d'euros en 2011 et de plus de 20 milliards en 2013, alors qu'il visait auparavant un chiffre d'au moins 16,1 milliards en 2011. Au micro de BFM, le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, a souligné que ces nouvelles perspectives ne sont pas du «seul fait de la hausse des matières premières mais également d'une hausse de la rentabilité et de l'efficacité du groupe».

En outre, le dirigeant explique ces nouveaux objectifs, largement anticipés par les analystes,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant