GDF Suez prévoirait de supprimer 4.200 postes en trois ans

le
0
LA CGT S'ATTEND À 4.000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS SUR TROIS ANS CHEZ GDF SUEZ
LA CGT S'ATTEND À 4.000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS SUR TROIS ANS CHEZ GDF SUEZ

PARIS (Reuters) - Le groupe GDF Suez vise 4.200 postes en moins en Europe d'ici à la fin 2015 en réduisant le rythme de ses embauches dans le cadre de son plan d'économies, selon un calcul de la CGT diffusé lundi.

Le plan Perform 2015 de GDF Suez exige au total 4,5 milliards d'euros d'économies d'ici à 2015 pour permettre au groupe de s'adapter à la crise européenne, qui affecte la demande en gaz et électricité.

"Le groupe prévoit de supprimer 1.400 emplois par an, soit plus de 4.000 en trois ans", affirme le syndicat dans un communiqué.

Le coordinateur CGT de GDF Suez, Yves Ledoux, a précisé à Reuters que ce calcul était basé sur le fait qu'à périmètre constant, le groupe devrait embaucher 7.400 personnes tous les ans. Mais, a-t-il ajouté, "on nous a dit qu'il n'y aurait que 6.000 embauches par an d'ici à 2015".

Un porte-parole de GDF Suez a confirmé que le plan Perform 2015 annoncé en décembre ne prévoyait pas de plan social.

"Il n'y a absolument pas de plans sociaux dans le groupe", a-t-il dit.

"GDF Suez est d'ailleurs un employeur actif, notamment en France, où il compte en effet recruter 18.000 personnes en CDI sur les trois prochaines années", a-t-il ajouté.

GDF Suez employait près de 219.300 personnes fin 2012 - dont près de 87% en Europe - contre 218.900 fin 2011.

La CGT croit savoir de son côté que la première vague de 1.200 suppressions de postes concernerait le siège et les services partagés, et donc en très grande majorité la France.

"On a un comité d'entreprise européen le 29 mai avec (le PDG) Gérard Mestrallet, nous voulons avoir une image de ce qui va se passer au niveau européen pour chaque branche et chaque entreprise", a dit Yves Ledoux.

Le syndicat en appelle donc à l'Etat, actionnaire à 36% de GDF Suez.

A 12h1, l'action GDF Suez progresse de 1,34% à 15,87 euros, pendant que l'indice CAC 40 gagne 0,46%.

Benjamin Mallet et Patrick Vignal, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant