GDF Suez maintient ses objectifs annuels

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Les conditions économiques encore difficiles n'ont été qu'en partie compensées par une météorologie favorable aux activités du producteur d'électricité et de gaz. Le chiffre d'affaires semestriel (42,6 milliards) a diminué de 1,5%, du fait, principalement, de l'indisponibilité des centrales nucléaires belges Doel 3 et Tihange 2. 

La hausse des ventes de gaz et d'électricité en France, favorisée par la rigueur du climat n'a pu compenser le manque à gagner, pas plus que le re-routage des cargaisons de GNL vers l'Asie, en début d'année.

La marge d'exploitation de 7,6 milliards d'euros s'est contractée de 6,6%, mais de seulement 2,6% à éléments comparables. GDF Suez met ce recul sur le compte, entre autres, de l'indisponibilité des centrales nucléaires belges, mais aussi la baisse des prix de l'électricité en Europe. A l'inverse, l'énergéticien a pu bénéficier de bonnes performances opérationnelles et des efforts liés au Plan de performance Groupe.

In fine, le bénéfice net publié a diminué de 25% à 1,73 milliard d'euros, un recul dû pour l'essentiel à 441 millions d'euros de dépréciations d'actifs européens. Hors éléments exceptionnels, GDF Suez met en avant un résultat récurrent en repli de seulement 1,7%, à 2,4 milliards d'euros, qui lui permettra de verser, le 20 novembre prochain, un acompte sur dividende de 0,83 euro par action, au titre de l'exercice courant. Le détachement de cet acompte équivalent à celui du dividende 2012, a été fixé à la date du 15 novembre prochain. 

Les objectifs pour 2013 ont été maintenus, en particulier un bénéfice net récurrent compris entre 3,1 et 3,5 milliards d'euros et une dette nette représentant au maximum 2,5 fois la marge d'exploitation.

Conservez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant