GDF Suez ferait l'objet d'une enquête d'un régulateur américain

le
5
LA CFTC AMÉRICAINE ENQUÊTERAIT SUR GDF SUEZ
LA CFTC AMÉRICAINE ENQUÊTERAIT SUR GDF SUEZ

(Reuters) - La filiale américaine de GDF Suez fait l'objet d'une enquête de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine concernant son activité de négoce dans le marché de l'électricité texan, rapporte la publication professionnelle Energy Risk.

Ni GDF Suez ni l'autorité américaine des marchés de produits dérivés n'étaient disponibles dans l'immédiat pour s'exprimer à ce sujet.

Les investigations durent depuis la fin 2013 au moins et sont menées par les avocats du bureau de Chicago de la CFTC, poursuit Energy Risk, qui cite des sources au fait du dossier.

La revue ajoute que la CFTC a eu des entretiens avec des responsables de GDF Suez Energy North America, société basée à Houston.

GDF Suez est propriétaire de centrales électriques alimentées au charbon et au gaz naturel au Texas, d'une capacité de production totale de l'ordre de 4.000 mégawatts, dit encore l'article.

(Scott DiSavino, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 24 juin 2014 à 18:20

    C'est quoi un régulateur américain? Quelle légitimité?

  • Cambio17 le mardi 24 juin 2014 à 18:07

    Encore une amende ?!

  • DonCorly le mardi 24 juin 2014 à 18:02

    Il est temps d'arrêter TOUTE forme d'échange de biens et services avec les USA, pays qui ne respecte pas l'investissement étranger et qui spolie les entreprises pour combler sa dette abyssale. Ca fera un peu mal au début, mais nous trouverons d'autres partenaires plus fiables, telle que la Russie.

  • finkbro1 le mardi 24 juin 2014 à 17:55

    mieux que ça ils se permettent même de balancer des jugements sur des faits commis hors de leur territoire, voir alstom pour les cas supposé de corruptions en asie

  • finkbro1 le mardi 24 juin 2014 à 17:54

    c est étonnant que les ricains soient encore accepté dans l omc, il n y a pas plus protectionniste qu eux, mais pas de barrières officielles, ils se contentent d essorer les entreprises étrangères sur des montants d amendes allucinant dés qu elle prennent un peu trop de puissance sur leur sol. Par contre les leurs qui échappent aux fisc du monde entier, pas de problème