GDF Suez : climat contrariant

le
0
Le siège de GDF Suez en Belgique. (© Philippe C.)
Le siège de GDF Suez en Belgique. (© Philippe C.)

Encore un exercice difficile pour l'énergéticien. À données comparables, son chiffre d'affaires annuel s'est replié de 7,2%, à 74,7 milliards d'euros. Et son excédent brut d'exploitation recule de 4,2%, à 12,1 milliards, laissant une marge de 16,2%, stable sur l'année.

La branche Énergie Europe, qui représente encore 47% des ventes du groupe, voit son excédent brut d'exploitation plonger de 29%, à 2,02 milliards, pénalisée principalement par des conditions climatiques défavorables en France et par l'arrêt de trois réacteurs nucléaires en Belgi­que.

Malgré ces difficultés, le bénéfice net part du groupe ressort à 2,4 milliards d'euros contre une perte nette de 9,6 milliards en 2013. Le bénéfice net par action s'élève à 1 euro. Les dirigeants ont proposé un dividende de 1 euro, en recul de 30%. Au cours actuel, le rendement s'établit à 5,3%.

Ces résultats correspondent aux attentes des analystes. Mais les perspectives 2015 présentées par les dirigeants ont été jugées trop ternes. De nouvelles économies sont prévues pour stabiliser les bénéfices.

Nous recommandons d'acheter sur repli pour le rendement du titre.

© Photo : Philippe C.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant